Compte-rendu CGT des DP Poitou-Charentes du 6 juillet 2018

CGT PSO

Elus présents : , C.Defives (CGT),  M. Ledoux (CGT), P. Mauduit (CGT),  A. Morel (CGT), C. Pougeas (CGT), E. Gérard (CFDT), MN. Missud (SNJ)

Direction: F. Folléa (RRH), A Landes (CDC), X. Méric (ARDC)

Excusés :   F. Tabuteau (CFDT), F. Bidault (RDC), D. Zorzi (IRH)

Tout d’abord merci d’avoir enfin acté ce nouvel horaire des réunions DP à 14h30

QUESTIONS DP DES ÉLUS CGT

Question 1 :

Concernant le poste d’OPS gelé :

La directrice régionale a répondu en CE aux élus CGT que si l’activité quotidienne est justifiée sur ce poste, elle reverra son analyse du nombre d’OPS nécessaires à Poitiers.

Pourtant l’activité n’a pas faibli ces dernières années, et rien ne justifie le gel du poste.

Les OPS ne sortent que 2 fois par semaine sur ITINERAIRE BIS et la CULTURE alors que de nombreuses autres demandes sont faites auprès des chefs de service.

Celles-ci sont refusées car il n’y a plus le potentiel nécessaire nous dit-on.

Mardi 26 et samedi 30 juin, un dossier culture (avec concert de guitares électriques) dont le tournage était prévu depuis déjà plusieurs semaines, s’est encore tourné sans preneur de son !

Idem pour les gros dossiers, par soucis d’économie, les OPS ont disparu de ce dispositif.

Idem pour le sujet France Info, plus de potentiel donc plus d’OPS alors qu’il était pourtant convenu que ces sujets se tourneraient à trois.

Idem pour les sorties VPTL dont les demandes augmentent de plus en plus, et qui mobilisent un OPS de Poitiers.

Là encore, il y a du potentiel pour justifier l’activité de ce poste en attente.

Que comptez-vous faire concernant le nombre de récupérations croissant des OPS ?

Nous vous rappelons que ces récupérations devraient être posées rapidement, comme le prévoit les accords.

Les salariés du service vont s’épuiser et des RPS vont apparaître là où il n’y en avait pas.

Nous vous rappelons pour information que les services techniques à 4 jours sur l’antenne de Poitiers sont les seuls où il n’y a pas d’arrêts maladie en pagaille.

Nous vous demandons de passer ce poste en consultation le plus rapidement possible, il sera largement compensé par les nombreux postes de PTA gelés d’ici fin 2018.

Comme répondu le mois dernier, le sujet n’est pas clos, bien que le poste soit gelé actuellement.

Une analyse des besoins sur ce poste sera faite en septembre en Nouvelle-Aquitaine.

Pour la direction, ce poste ne peut pas rester gelé éternellement, mais elle estime que la grande majorité des demandes sont acceptées (en fonction des ressources disponibles, bien entendu).

Pour le rédacteur en chef adjoint, les demandes d’OPS de la rédaction sont toutes légitimes, mais il faut parfois trancher.

La CGT propose aux salariés, afin que la direction soit tenue informée de toutes les demandes faites, de les transmettre en copie par mail à Laurence Mayerfeld.

Elle aura donc le nombre de demandes d’OPS en temps réel.

LETTRE OUVERTE DU SERVICE MONTAGE 

Nous, membres du service montage de Poitiers, profitons de ces DP pour affirmer haut et fort à notre collègue Maud Coudrin notre soutien pour sa candidature au poste de chef monteur à La Rochelle et l’espérons dans les plus brefs délais.

Depuis son intégration il y a une dizaine d’années, Maud assure la presque totalité des remplacements de la locale, et c’est pour cette raison qu’elle a construit sa vie privée dans cette ville. 

Référente Imédia sur Poitiers, elle connaît parfaitement les équipes et installations des deux stations, ce qui lui permettrait de mettre en place ce système à la locale dans les plus brefs délais et de répondre parfaitement aux attentes de la direction.

Elle est pour nous la candidate prioritaire pour pallier au départ de Xavier Demester.

De plus, son statut de travailleuse handicapée, lui confère, par accord, une priorité dans l’examen de sa demande de mobilité.

Nous ne souhaitons pas voir arriver un ou une salarié(e) choisi par les services RH pour le seul motif qu’il rendrait son poste de monteur ailleurs à France Tv.

L’an passé la direction a su très rapidement et hors COCA orchestrer un jeu de chaises musicales pour plusieurs postes de journalistes.

Cette année encore, le renfort de la BEX de Royan par redéploiement se fait sans passer par les réseaux normaux de mise en consultation des postes.

Aussi nous vous demandons de procéder de la même façon pour ce poste de monteur en interne en Poitou-Charentes, et qui revient naturellement à notre camarade Maud Coudrin.

Les monteurs du service de Poitiers.

La CGT et le SNJ s’associent à cette lettre ouverte du service Montage.

La CGT rappelle que Maud a été recrutée en 2OO8 par Mme Rouarch-Cousin l’ancienne RRH avec une clause de mobilité régulière pour les remplacements à La Rochelle, elle assurait déjà avant son intégration les remplacements à La Rochelle depuis 1998 soit depuis 20 ans aujourd’hui.

Question 2 :

Concernant le poste de chef monteur en attente de comblement :

Un poste de chef monteur de La Rochelle a été libéré par un départ il y a déjà plusieurs mois et n’est toujours pas mis en consultation.

Nous avons appris que ce poste devrait paraître durant l’été.

Pouvez-vous nous confirmer la date de sa parution ainsi que la date de prise de service effective du nouveau recruté qui devra dès son arrivée s’employer à déployer Imédia ?

La demande de comblement du poste est en cours, il n’est pas en publication à ce jour. 5 candidatures ont été reçues. Des entretiens ont déjà eu lieu avec certains candidats pour gagner du temps, car le délai entre la publication et l’étude des candidatures n’est que de trois semaines.

La dernière bourse pour l’emploi doit paraître le 11 juillet avant la trêve estivale. Elles reprendront en septembre.

Question 3 :

Concernant le poste de rédacteur en chef à La locale de La Rochelle :

Nous avons appris il y a maintenant quelques semaines que 2 salariés allaient être redéployés en renfort de la BEX de Royan.

Comment comptez-vous remplacer le rédacteur en chef de la locale ? Et dans quel délai ?

Actuellement le rédacteur en chef  est absent, il est toujours titulaire de son poste.

Ce sont 2 candidats inscrits au vivier d’encadrement, Tanguy Scoazec et Florent Loiseau, qui assureront le remplacement de celui-ci dans l’attente d’une nomination.

Oui, mais ces 2 journalistes seront-ils remplacés en rédaction à Poitiers ?

Oui autant que de besoin, mais non pour cet été puisque les plannings ont été mis en place pour l’éviter au maximum.

Question 4 :

Concernant la mise en place de CONCUR :

Pourquoi les notes de frais ne sont-elles pas identifiées ? (Ex. mission Limoges du 15 au 17 juin)

Qui validera les notes de frais et demandes de billets de train lors de l’absence du chef de centre et de son adjoint ?

Pourquoi les délais de remboursement s’allongent alors que l’outil est censé faire gagner du temps aux assistantes et aux salariés ?

La note peut être identifiée simplement par le salarié en remplissant le champ « nom de la note de frais »

Lors des congés des assistantes, les enveloppes pour mettre les justificatifs de mission à envoyer à Limoges seront à disposition chez toutes les assistantes pour envoi via le courrier interne dès votre retour de mission.

Attention, aucune note n’est traitée sans que les justificatifs ne soient validés auprès du service comptabilité de Limoges.

La CGT soulève deux problématiques :

  • celle des questionnaires satisfaction de Carlson Wagon Lit qui inondent nos boites mail.
  • Celle des missions hors région : par qui doivent-elles être traitées ?

La direction s’engage à analyser ces problèmes rapidement, mais la mise en place d’un tel outil demande du temps.

Question 5 :

Concernant le Planning :

Des salariés se sont vu annuler des récupérations dont ils avaient besoin et qui étaient pour eux nécessaires, voir même modifier d’une semaine à l’autre leur planning.

Pourriez-vous, dans la mesure du possible, coller au plus près du planning prévisionnel, afin d’assurer un meilleur équilibre vie privée /vie professionnelle ?

Les prévenir directement en cas de modification pour nécessité de service serait un plus.

A ce jour aucune REC Collaborateur acceptée n’a été retirée du planning.

La direction rappelle que les REC et RTT employeurs sont à sa discrétion, et peuvent être annulées ou reprogrammées selon son bon vouloir, en fonction des nécessités de service.

Seul le planning du vendredi soir fait foi, même s’il peut lui aussi être soumis à modifications.

Si un salarié a un besoin impératif d’une journée particulière, il doit le faire savoir auprès de l’organisatrice d’activité afin de bloquer cette journée sur le planning.

Question 6 :

Concernant le déménagement :

On vient d’apprendre que le CA a validé le déménagement de la station Poitevine. Pouvez-vous nous en dire plus désormais sur ce vaste chantier qui démarre ?

Le projet a été validé en Conseil d’Administration le 14 juin. Une présentation sera faite par les moyens généraux de Paris le 16 juillet à l’ensemble des salariés présents.

En septembre, d’autres réunions auront lieu avec un affichage des plans.

Les salariés seront alors consultés sur l’aménagement intérieur, mais la philosophie du bâtiment ne pourra être négociée.

Question 7 :

Concernant les modules Web :

La rédaction en chef a annoncé que des modules pour le web vont être réalisés par un journaliste et un monteur. Enfin vous associez le montage au travail du web et nous en sommes ravis car c’est ce que l’on vous demande depuis des années !

Les premiers tests réalisés démontrent néanmoins une surcharge conséquente de travail des monteurs. (Pour rappel, Poitiers est encore pilote de ce projet auquel Bordeaux a renoncé, et qui s’engage mal à Limoges).

Cette nouvelle tâche demande quelques éclaircissements :

Ces modules seront-ils indexés par les documentalistes ?

Si oui avez-vous prévu la charge de travail que cela entraîne. Sinon, pourquoi ?

Sur quelles plateformes exactement ces modules seront-ils diffusés ?

Ces modules ont-ils vocation à circuler dans le réseau FTV ?

Comptez-vous présenter cette modification conséquente des conditions de travail du service montage au CHSCT, comme le prévoit les textes ?

Une expérimentation est en cours. Lorsque le process sera identifié, la direction en informera le CHSCT, si les conditions de travail sont modifiées.

A Limoges, la fabrication des modules titrés est confiée à un monteur le matin, les expérimentations sont en cours à Poitiers comme à Bordeaux.

Pour l’instant, la direction n’a pas prévu de faire analyser ces modules par les documentalistes. Pour la CGT, cela pose un gros un problème juridique, notamment pour la diffamation, par exemple, de ne pas garder de traces de ces produits et de leurs auteurs.

Suite à cette intervention, la direction va réfléchir au problème.

Question 8 :

Concernant les véhicules de service :

Est-ce possible de prendre l’option coffre électrique pour faciliter le travail des équipes sur le terrain lors des commandes des futurs véhicules de reportage ?

La direction reconnait que c’est une piste intéressante et promet d’étudier cette option lors du renouvellement des véhicules.

Question 9 :

Concernant la rédaction :

Pourrait-on souscrire un abonnement à Médiapart ?

L’accès à ce media s’avère aujourd’hui indispensable pour plusieurs journalistes; Aujourd’hui, les documentalistes n’y ont pas accès.

Le rédacteur en chef dispose d’un abonnement personnel à Médiapart, et à Sud-Ouest. Il peut faire suivre des articles à la demande

Rendez-vous le lundi 27 août 2018 pour les prochains DP.

Vos élus DP CGT Poitou-Charentes:

C. Defives, M. Ledoux, A. Morel, C. Pougeas, P. Mauduit 

Mots-Clés : # # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *