Compte rendu de l’Instance de Proximité de Midi-Pyrénées du 12 novembre 2019

Présentes pour la direction : Rose Filippi-Paolacci, Vanessa Fixot-Lucas. Anne Claeys, Marion Mercier, Marie-Christine Clémente.

Les représentants de proximité : Magalie Debenest, Marie-Pierre Fournier, Evelyne Hébert, Nathalie Trolliet.

Excusés : Virginie Beaulieu, François Ollier

1. Compétence SSCT Sécurité, Prévention, Risques.

  •  Ateliers d’actualisation du DUER

L’objectif du DUERP (Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels) est d’identifier les dangers liés à son activité professionnelle et de proposer un plan d’actions de prévention en conséquence.

5 ateliers se sont tenus le jeudi 31 octobre en présence de salariés sollicités en fonction de leur planning et de Paul Thibault, ingénieur Sécurité à la Direction de la Santé et de la Qualité de vie au travail. Ils ont permis de mettre à jour le Document Unique ; une opération à renouveler chaque année.

  • Plan de suivi d’action à Rodez

La dernière rencontre entre la direction, les salariés, le médecin du travail et l’ergonome remonte au 12 septembre.

Bilan du plan de suivi : Corine Lebrave est en poste à Rodez jusqu’au 31 décembre 2019. Pour l’accompagner dans sa mission, un point est fait chaque lundi avec Rose Filippi-Paolacci. Une communication sera envoyée à tous les salariés afin d’expliquer ce qu’est le travail en locale.

Avec les départs de Frédéric Pourre qui a acté sa mutation à Toulouse, de Dominique Cantrelle, Floréal Torralba et Régis Dekeker (en 2020) dans le cadre du plan de départs, l’équipe de la locale va profondément se renouveler. Un nouveau collectif pour un nouveau départ.

Afin de compléter le temps de travail du mi-temps thérapeutique de l’assistante, une intérimaire Marilyse Bruel-Romefort, a été formée. Autre modification de fonctionnement : les plannings sont désormais établis à Toulouse par le service d’organisation d’activité.

Mme Nogaret, l’ergonome, reste active au sein des réunions et propose de soutenir certaines actions. La direction suit de près les salariés de la locale, les soutient et reconnaît leur investissement et leur travail. 5 mesures salariales dont deux promotions ont été attribuées à des salariés.

  • Post-production : constat d’une surcharge de travail due à l’arrêt brutal du recours aux CDD pendant l’été et la demande de ne plus faire des heures supplémentaires. Perspectives pour 2020. (point du mois d’octobre)

Michel Delsol, Responsable des activités de fabrication de la post-production à Toulouse, a confirmé une surcharge de travail liée à l’arrêt des recours aux CDD. Ces mauvaises conditions de travail ont amené au sein de l’équipe tensions et conflits !

Une demande de renfort a été acceptée pour les étalonneurs. Pour les autres postes comme le mixage par exemple, les demandes devront être ponctuelles et seront étudiées au cas par cas, car La Fabrique veut un recours minimum aux CDD.

Trop d’activité, mais pas assez de personnel, un comble ! La direction estime que ce surplus d’activité n’est pas assez pérenne pour créer des postes, donc elle optimise la planification en répartissant l’activité sur ses 7 sites de post-prod. Par exemple deux « Enquêtes de Région » Occitanie ont été envoyés à Marseille qui disposait du personnel. C’est toujours moins grave que d’externaliser dans le privé. Ce n’est pas encore arrivé à Toulouse, mais ATTENTION c’est une piste possible !

  • Aménagements des emprises France TV en Midi-Pyrénées

A Foix : des problèmes récurrents d’infiltration d’eau abiment les locaux. France Télévisions a lancé une procédure de mise en demeure auprès du propriétaire, à savoir la chambre d’agriculture de l’Ariège, pour que les réparations soient faites. Le dossier est surveillé de près !

Réaménagement des bureaux au 2è étage de La Cépière : la directrice régionale souhaite un regroupement des salariés du service de l’Antenne dans le couloir nord du 2e étage et un déménagement des Moyens Généraux au rez-de-chaussée. Un calendrier a été présenté et une concertation est en cours avec les salariés.

  • Bilan Hygiène, Santé et Conditions de Travail 2018 :

Le nombre de jours d’arrêt pour accident du travail chez les permanents est inférieur à 2017 : 64 jours contre 277.

Les non-permanents n’ont déclaré aucun accident du travail.

Pas de maladie professionnelle déclarée.

Par rapport au Réseau France 3, Midi-Pyrénées a peu d’arrêts de travail mais un taux d’absentéisme un peu plus élevé. Wavestone est en train de mener une enquête sur les raisons de l’absentéisme (Amiens et Rennes sont sites pilotes). La direction a refusé l’inscription de ce point au CSE de novembre, car elle n’a pas encore de retour du cabinet de conseil.

2. RH

  •  2.1 Planning CDD scripte …

Le vivier est suffisant. Une collaboratrice en interne a été formée sur Montpellier. Il s’agit de Colline Lesgourgues. Si nécessaire, des assistantes d’émission pourraient-être formées en interne comme c’est le cas dans d’autres antennes.

  • 2.2 Veille RPS pour le service IMG

Le travail de médiation est en cours au sein des Moyens Généraux. Une rencontre avec le médecin du travail et le psychologue du travail a eu lieu, mais des questions sur la méthodologie à mettre en œuvre persistent. Le psychologue s’est entretenu avec deux salariés ; il est souhaité que tout le collectif soit entendu. La notion de travail doit être remise au cœur des discussions.

La direction assure que le déménagement du service au rez-de-chaussée n’est pas une conséquence du conflit, mais vient d’une réflexion sur son efficacité (plus proche de l’accueil et du magasin).

3. L’Emploi.

 3.1 Quel renfort pour l’élection municipale ?

Au service Documentation, le rédacteur en chef a prévu des renforts de janvier à fin mars à raison de 10 jours/mois. De plus, le COCA du 20 novembre devrait officialiser le recrutement d’un-e documentaliste suite au départ de M.-J. Rémond. A noter également, l’inscription au vivier CDD de deux nouvelles documentalistes.

La locale d’Albi bénéficiera aussi d’un renfort car la rédactrice en chef adjointe sera détachée sur des débats.

3.2 Suivi RCC

D’ici le 31 décembre 2022, 13 départs sont enregistrés en Midi-Pyrénées.

3.3 Nouvelle organisation des directions antenne et numérique régionales

La directrice du Réseau France 3 a décidé de réorganiser dans toutes les régions les postes de Délégué à l’antenne et aux programmes (Laure Cornéjo en Occitanie) et de Délégué au numérique (Laurence Creusot en Occitanie). A la place il y a aura un « super chef » de l’antenne et du numérique, aidé par un adjoint. En Occitanie le poste de Délégué Antennes et Contenus devrait revenir à Fabrice Valéry (actuel chef info numérique de Midi-Pyrénées). Mais pas de nomination à ce jour car Laurence Creusot est en arrêt maladie. La mission du « DAC » sera de porter le projet éditorial sur tous les supports et notamment le numérique.

Il n’y aura pas de COCA, les personnes sont directement nommées. Mise en œuvre de la réorganisation le 1er janvier 2020.

4. Vie de la direction régionale.

  •  Le projet de COM.

La convention est toujours en cours de réflexion avec un engagement plus important sur le numérique. Petite nouveauté : les Contrats d’Objectifs et de Moyens sont désormais soumis à la TVA de 10% ! La question est de savoir si nous disposerons de 500.000 euros TVA déduite ?

5. Antenne – Programmes – Informations.

 Évolution des grilles et des programmes en janvier.

« Signes du Toro ». Avec le départ de Joël Jacobi (plan de départs) le magazine doit évoluer. Un travail collaboratif avec l’antenne Nouvelle Aquitaine est engagé car le magazine est conjoint. La réflexion porte sur la périodicité et le mode de diffusion (linéaire ou uniquement numérique). En tout état de cause, dès le mois de janvier, le 4ème samedi du mois reste sans programme !

Élections municipales. Les « Dimanche en politique » du 23 février et du 1er mars seront enregistrés au Salon de l’agriculture. Les jours de scrutin, les 15 et 22 mars, il n’y aura de diffusion du magazine politique mais à la place sera proposée la diffusion des « Nouveaux nomades ».

« Enquête de Région ». Pas de diffusion au mois de janvier en raison d’un match de football et pas de diffusion au mois de mars en raison de l’élection municipale. La première diffusion en 2020 aura donc lieu le 12 février.

« Ensemble c’est mieux ». Pendant le Salon de l’agriculture il y aura une même diffusion pour tout le monde. Entre les deux tours des municipales, pas de décision pour le moment.

Côté budget, la gestion des municipales sera financée avec le retrait de 4 PAE : 2 DEP et 2 E2R. C’est donc le budget des PAE qui financera les débats et les soirées électorales ! Avons-nous encore les moyens de nos ambitions ?

  • Quelle promotion pour nos programmes sur notre antenne ?

La promotion des programmes via les réseaux sociaux sera privilégiée avec des produits courts. L’objectif est de mieux cibler les communautés.

  • Présentation du projet de dispositif pour la couverture des prochaines élections municipales …

Un dispositif a été présenté le 5 novembre dernier. 4 grands débats auront lieu, découpés en deux parties de 60 et 30 minutes :

  • Le 26 février : un débat de 60 minutes sur Montauban / 30 minutes sur Graulhet, Cahors, Auch
  • Le 4 mars : un débat de 60 minutes sur Albi / 30 minutes sur Gaillac, Millau et Tarbes
  • Le 11 mars : un débat de 60 minutes sur Toulouse / 30 minutes sur Castres, Rodez, Tarbes
  • Le 18 mars : en fonction des résultats du 1er tour

Des émissions communes avec France Bleu pourraient être réalisées.

Le dispositif technique est en cours d’élaboration. Le 18 novembre prochain se tiendra un CODIR pour arbitrage.

  • Suivi de la mise en œuvre des Matinales France Bleu sur France3

Après un an de matinales France Bleu Occitanie mises en image sur France 3 Midi-Pyrénées, la directrice régionale se dit insatisfaite des exigences imposées par France Bleu et du manque de collaboration. Le travail fourni par les salariés de France 3 pour être revu à la baisse.  Fin décembre, un bilan sera dressé : il pourrait être décidé de réduire le budget !

  • Évolution de l’émission « Ensemble c’est mieux ! »

L’an dernier était préconisée une cinquième émission par semaine. Finalement aujourd’hui la consigne est 4 + 1 best of donc on ne change rien : 4 émissions tournées sur deux jours.

  • Suivi et retour sur les nouvelles tranches d’info 12/13 et 19/20 rallongées. Quelles adaptations pour la rentrée de janvier ?

Il n’y a pas d’adaptation prévue mais si la pression est trop forte avec des difficultés réelles alors la direction propose :

– davantage d’échanges de sujets avec F3 Languedoc-Roussillon

– des concepts partagés et des modules faits en alternance toujours avec F3 Languedoc-Roussillon

– un recours plus important aux sujets grands thèmes proposés par FTR…

Un bilan positif pour l’audience en progression midi et soir. Midi-Pyrénées est leader sur le 19/20, nous sommes devant TF1 (données octobre 2019) !

Moyenne calculée sur la semaine du 7 au 13 octobre

Midi Soir Occitanie 12/13 Occitanie 19/20
National 12.12% 14% 10.7% 15.1%
Régional 10.9% 17% 11.4% 18.7%
Locale 9.4% 13.4% 12.1% 15.8%

 

  • 5.7 Suivi expérimentation Albi sur les nouvelles écritures.

La direction estime qu’il est trop tôt pour un premier bilan. Les nouvelles formes d’écriture sont en cours d’appropriation. Les tests se poursuivent avec diffusion des modules sur le linéaire et sur les réseaux sociaux.

  • 5.8 Éditions numériques : où en est-on de la réalisation de modules en studio sur fond vert ?

Les tests se poursuivent avec succès selon la direction qui trouve qu’« Info en face » est un format rythmé et informatif satisfaisant. Enregistré avec un smartphone, il est dédié uniquement au web.

Afin de faciliter l’enregistrement de ces modules, un photo-rama a été installé la semaine dernière.

  • 5.9 Projets de micro-fictions pour les antennes

Le projet est contenu dans le COM donc trop tôt pour en définir les contours. Les réunions techniques n’ont pas encore eu lieu.

6. Demande de précisions sur le calendrier de mise en place du serveur d’accueil téléphonique vocal interactif…

En raison d’une nouvelle règlementation concernant les activités des agents de sécurité, ceux-ci ne répondront plus aux appels téléphoniques extérieurs. En conséquence, nous allons disposer d’un Serveur Vocal Interactif. Une période de test aura lieu du 18 au 30 novembre. Vous pourrez faire part de vos remarques aux Moyens Généraux.

Début décembre, le déploiement sera effectif. En cas de difficulté, référez-vous à l’annuaire téléphonique sur… monespace ! Vraiment très pratique. Un conseil, enregistrez vos numéros préférés sur votre téléphone !

7. Le plan de développement des compétences.

Le plan de développement des compétences (nouveau nom légal de l’ex-Plan de formation) est établi suite aux entretiens annuels menés par les chefs de service, en lien avec les axes stratégiques de l’entreprise tels que « la fabrication de contenus innovants », « le renforcement de l’innovation technologique » ou encore « l’évolution des fonctions supports ».

Au cours de votre entretien annuel, votre chef de service est supposé vous présenter ces axes pour que vos demandes de formation soient en adéquation, sinon peu de chances qu’elles soient acceptées à cause de l’enveloppe budgétaire contrainte.

En 2020 en Midi-Pyrénées, 125 stagiaires suivront une formation.

Prochaine réunion le 10 décembre 2019

N’hésitez pas à solliciter vos représentantes de proximité CGT Virginie Beaulieu et Magalie Debenest

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.