DP Languedoc-Roussillon – 3 avril 2018

Présents côté direction : Vanessa Fixot, Florence Oliger, Christophe Chassaigne et Emmanuel Crosse

Côté représentants du personnel : Véronique Pastor, Pascaline Arisa, Céline Llambrich, Fred Rinauro, Philippe Sportiche, Thierry Will et Jean-Yves Olivier

Compétences complémentaires

Une grande partie de la réunion était consacrée à l’application de l’accord signé entre la direction et les syndicats FO et CGT concernant les compétences complémentaires des PTA du réseau régional.

Des techniciens verront  plusieurs de leurs tâches enfin reconnues en compétences complémentaires via une prime.

En Languedoc-Roussillon, 13 techniciens, essentiellement des vidéos mais aussi des éclairagistes et des monteurs, percevront une prime pour les compétences complémentaires suivantes : « chargé de la mise en lumière », « infographie », « mise en images émission hors JT » et « mixage ».

Beaucoup reste encore à faire. Visiblement selon les antennes, des interprétations différentes de cet accord créent des disparités notamment concernant le paiement des primes à l’acte ou au forfait.

Une réunion se tiendra à Paris pour tout recadrer le 20 avril prochain, il est donc essentiel de savoir comment est appliqué l’accord en Languedoc-Roussillon et ainsi faire remonter cette information. Nous verrons ainsi après la réunion du 20 avril, s’il y a des modifications ou pas à apporter dans la reconnaissance de ces compétences complémentaires sur notre antenne.

Locales

Nous avons également parlé des éditions locales qui n’ont toujours pas de générique spécifique depuis que les nouveaux habillages sont à l’antenne. La direction artistique parisienne travaille sur ces génériques mais elle n’a pas encore abouti, c’est en cours… A part ça tout va bien pour les locales, il n’y a pas lieu de s’inquiéter même si on décide de supprimer des éditions pour respecter les jours fériés et transformer les ponts en viaducs… Du coup, une semaine d’éditions sera économisée en mai. Ni Pays Gardois, ni Pays Catalan ne diffuseront.

Et si on a le malheur de demander comment va-t-on justifier auprès des téléspectateurs fidèles à ces éditions, une semaine de non diffusion, et bien on attend encore la réponse… vraiment, tout va bien.

Présentation du JT

Le JT régional est présenté par des titulaires mais aussi par des CDD qui, depuis plusieurs années, se rendent disponible pour cette présentation. Le nouveau rédacteur en chef de Montpellier envisage de « donner sa chance » à d’autres CDD du réseau France 3. Donc de nouveaux visages devraient faire leur apparition sans pour autant évincer les anciens mais du coup, en les fragilisant quand même. A la CGT nous militons pour résorber cette précarité et faire en sorte que dans l’attente d’un CDI, cette précarité ne soit pas trop dure à vivre. L’idée de multiplier les précaires sur une tâche, qui elle ne se multiplie pas, nous inquiète.

Bon à savoir

Concernant le droit de grève, la responsable des ressources humaines à rappeler les modalités établies par Rémy Pflimlin en 2015. C’est à la prise de service qu’un salarié directement affecté à l’édition, la fabrication, la diffusion des programmes se déclare gréviste 59 mns, une demi-journée ou la journée. La grève de 59 mns se fait sur la première heure de service. Donc si on débute à 9h00, on sera en grève jusqu’à 9h59. Et jusqu’à midi, si on opte pour la demi-journée. Il arrive parfois que le service RH national accorde une dérogation pour être en grève l’après-midi malgré une prise de service le matin. Cette dérogation fait l’objet d’un mail spécifique envoyé aux salariés par Arnaud Lesaunier.

Plus d’explications ici.

La prochaine réunion des DP est fixée au mercredi 2 mai.

Si vous avez des questions à soumettre, vous pouvez vous rapprocher des élus CGT : Véronique Pastor, Pascaline Arisa, Philippe Sportiche et Fred Rinauro.

Assistante syndicale : Céline Llambrich

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *