DP MIDI PYRENEES 3 AOUT 2018

Etaient présents pour la direction Anne Claeys, Vanessa Fixot et Léo Lemberton

Serveur vocal ou pas ?

Certaines régions sont déjà équipées de serveur vocal à la place d’un véritable standard, on nous fait part de retours d’expériences  lamentables. Impossibilité de contacter des personnes, lorsqu’un poste ne répond pas l’appel est transféré à Paris… Cela est totalement incompatible avec notre activité d’actualité pour laquelle nous avons besoin d’être joignable rapidement par nos sources d’info ou notre public, mais aussi d’être réactifs en interne entre stations. Quelles leçons la direction tire de ces expérimentations ? Envisagez-vous toujours un tel déploiement ? Si oui, à quelle date ? Quelles  mesures allez-vous prendre afin de ne pas nous couper de l’extérieur, en sachant que les différentes mises à jour déjà effectuées n’ont en rien solutionné la situation ?

Petit rappel de notre activité principale à France 3 : l’actualité et pour ne citer qu’un exemple, le lundi 16 juillet, une équipe de tournage est partie couvrir des inondations vers Gaillac-Toulza grâce à un appel téléphonique du maire de cette commune. Pas sûr qu’il aurait eu la patience d’attendre un quelconque interlocuteur après avoir galéré via un serveur vocal. Si ce dernier avait déjà été mis en service, la rédaction serait passée à côté de cette information. Avons-nous tous les mêmes objectifs ?

Eh bien chers collègues, il s’agit d’une décision nationale et l’objectif est d’équiper toutes les stations de France 3 d’ici la fin d’année. En ce qui concerne Toulouse, cela se fera à la fin octobre. La chef de centre et le rédacteur en chef vont essayer de relayer nos inquiétudes afin qu’il y ait au minimum une solution pour les urgences actu.

On peut tout de même s’interroger sur le fait que nos grands décideurs parisiens soient totalement déconnectés de la réalité de nos activités ! Et de se demander à nouveau : Avons-nous tous à France Télévisions les mêmes objectifs et intérêts ?

Chers ETP

Semaine 29, du côté de la rédaction 1 JRI était en arrêt maladie pour la semaine, il y avait aussi un absent le mardi, puis un autre dès le mercredi. Pour pallier ces absences, vous avez décidé de ne « prendre » qu’un CDD pour une seule journée le mardi (alors que celui-ci était disponible le reste de la semaine). Résultat, dès le mercredi, la décision a été prise par l’encadrement de se « passer » d’un reportage faute de JRI pour le faire. Vous en êtes donc arrivés officiellement à sacrifier le JT sur l’autel des ETP. Pourquoi une telle décision ? A qui cela profite ?

Nous n’aurons pas de réponse puisque le rédacteur en chef était en vacances à cette période-là et qu’aujourd’hui ce sont ses adjoints et l’organisatrice d’activité qui sont en vacances… Mais rassurons-nous, le rédacteur en chef n’a pas donné de consigne pour ne pas remplacer !

Rapprochement ou pas

A quelle date l’expérimentation de rapprochement avec France Bleu doit-elle être effective ? Dans quelles conditions ? Quelles seront  les conséquences de la mise en image des matinales France Bleu sur les effectifs techniques France 3 (horaires, quels personnels concernés…) ?

France 3 sera en charge de la diffusion de la matinale, via des caméras dans le studio  et de la mise en image des reportages de France Bleu dans les journaux. France Bleu conservera la main sur l’éditorial et France 3 aura la charge de mettre en image des sujets réalisés par la rédaction radio.

La réflexion locale  relative à ce pilote commencera en septembre et concernera en premier lieu la technique puis l’éditorial.

Tour de France

Millau ville départ du Tour de France (connu depuis le 17 octobre 2017) Pourquoi n’y a-t-il pas eu d’équipe de l’Aveyron programmée pour un vrai sujet dans la ville ? Résultat : le JT Midi-Pyrénées n’en a parlé que par un plateau d’une des équipes de Montpellier alors que c’était la première étape dans notre région et le soir rien sur cette ville départ.

Il semblerait qu’il y ait eu un changement dans le planning (un peu de préparation avant un tel programme est évidemment nécessaire) de l’équipe en charge de la couverture du Tour de France, sans que le rédacteur en chef, en congés, en ait été informé. Mais ce qui peut surtout étonner, c’est qu’il n’ait pas été jugé important pour l’édition Quercy-Rouergue d’être sur le terrain pour tous les à-côtés d’un tel évènement…

Pose des congés de fin d’année

Vous nous demandez de poser nos congés pour la fin d’année avant le 3 septembre mais les informations mises à disposition dans monKiosque ne sont pas forcément exactes (certaines catégories de congés ou soldes). Pourquoi demander une telle anticipation et rigueur alors même que vous n’êtes pas en mesure de nous donner les éléments nécessaires à ces poses de congés ?

D’après la direction, les soldes sont exacts. Il peut être vigilant sur le compteur des récupérations avec les 2 seuils.

Anticipation

Est-il possible pour les personnels au forfait jour de poser des RTT par anticipation ?

Il faut se limiter aux RTT acquis, avec un maximum de -2 jours en solde, il y a donc une petite marge de manœuvre.

Il manque du monde

A en croire le planning diffusé vendredi soir dernier, il n’y aura personne pour assurer l’activité du service documentation/vidéothèque. L’effectif est déjà réduit en été, mais pourquoi personne n’est planifié ce week-end ?

Il s’agit d’une erreur d’affichage et il y aura bien quelqu’un pour assurer l’activité de ce service.

Prestation revue à la baisse

Il semblerait que depuis le changement de prestataire pour le ménage le nettoyage des véhicules n’est plus assuré. Comment cela s’explique-t-il ? Est-ce que cette décision a été prise en prenant en considération nos activités ? Peut-être que depuis les bureaux de prise de décision, on ne réalise pas que les équipes puissent être dehors par tous les temps. Toujours est-il que certaines voitures ont de la boue dans l’habitacle depuis près de 3 semaines ! Quelle solution envisagez-vous ?

Ah revoilà les fameuses décisions parisiennes pour lisser (pas toujours dans le sens du progrès) les prestations extérieures ! Il y a une négociation au siège pour le ménage de tous les sites. Notre direction avait demandé que le ménage intérieur des voitures soit maintenu mais Paris a refusé. La seule possibilité accordée région est de trouver un atelier protéger pour assurer cette prestation.

C’est bête quand même d’utiliser les véhicules de tournage quand il pleut ou neige… Mais c’est aussi la réalité de l’activité !

En conclusion, de plus en plus de choses sont décidées directement à Paris, depuis des bureaux où les personnes sont très loin de la réalité de notre société et de nos activités.

Ah bonne nouvelle, à plusieurs reprises les représentants de notre direction nous ont répondu « il suffit de demander pour obtenir », alors chiche chers collègues, désormais n’hésitons plus à demander des OPS, électro dès qu’un besoin existe (eh oui, c’est à la base d’évaluer, visiblement, ce qui coulait de source il y a encore quelques années), il en va de même pour des découchers. Si c’est pas une bonne nouvelle çà !

Prochaine réunion DP  le 6 septembre, d’ici-là n’hésitez pas à nous contacter pour toutes questions.

Vos élus CGT : Chantal Frémy, Magalie Debenest, Marie Martin, Virginie Beaulieu, Laurent Faure

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *