Compte rendu CGT des DP Aquitaine du 7 décembre 2017

 

 

 

 

Question 1 : Un cdd en contrat depuis le 21 Octobre n’a, à ce jour, reçu ni son salaire ni ses remboursements de frais. La personne est dans le rouge à la banque et sera certainement sanctionnée, c’est inadmissible. Pourquoi autant de retard ? Comment cela se fait-il ? Peut-il au moins recevoir sans délai supplémentaire une avance sur ses frais ?

Réponse de la direction : La RH n’a pas détecté les cas concernés. Elle ne dispose pas (à cet instant) des éléments nécessaires pour nous répondre. Elle précise néanmoins que des acomptes sont régulièrement accordés aux CDD et aux titulaires. Il faut en faire la demande auprès de la RH. Les acomptes peuvent être versés hebdomadairement. Le dossier doit être validé avant le mardi de la semaine en question.

Commentaire de la CGT : les CDD sont déjà pénalisés. Ils doivent avancer les frais de mission mais il y a deux mises en paie par mois. Le cas évoqué est incompréhensible mais les contrats correspondants ont été accordés par une autre région.

 

 

Question 2 : lors de la retransmission des étoiles de Pau en streaming par le VPTL, un direct n’a pas pu avoir lieu dans le JTR. Après analyse auprès des techniciens, les besoins techniques ont été sous-évalués. Les techniciens ont été trop tardivement et insuffisamment associés.  Même constat lors de la diffusion du 8e tour de la coupe de France opposant le stade bordelais à Niort.  Ces produits sur internet devraient être amenés à se multiplier, il est essentiel d’établir un process. Comment et par qui sont évalués les besoins techniques ?

Réponse de la direction : elle est revenue en détail sur les deux opérations et estime que les besoins n’ont pas été sous-évalués ni la technique insuffisamment et trop tardivement associée.

  • Dans le cas des Etoiles de Pau, il était prévu un direct dans le JT vers 12h10 et le début du direct sur internet 12h45. Compte tenu du peu de temps séparant les deux prestations, il avait été décidé d’utiliser l’aviwest  pour le direct du JT. Un problème d’aviwest (de caméras selon nos informations) a empêché le direct. Il a donc été finalement proposé de l’assurer depuis le VPTL le matin (la veille selon nos informations)
  • Dans le cas de la Coupe de France : le seul incident notable est un problème lié au player nouvellement mis en place par FTVEN.  F3 a obtenu l’autorisation de diffuser la rencontre uniquement sur notre site internet (pas sur les réseaux sociaux) trois jours avant le match (les droits appartenant à Eurosport). Au départ, la direction a estimé (et maintient sa position) qu’il n’y avait pas besoin de ralenti pour un match de foot diffusé sur le web. Le replay permettant de revoir l’action. Le projet a été corrigé à la demande du commentateur et du réalisateur.

Qui est en charge de vérifier si ces besoins sont suffisants et en adéquation  au produit éditorial ?  Au final, le chef de centre parle de deux limites : la préservation des personnes et le respect du budget qui n’a pas pu être tenu pour la diffusion du football.

Qui est chargé de la coordination technique et éditoriale ?  Dans les deux cas, Il y avait un chargé de prod et un responsable éditorial (la déléguée numérique pour le foot), référents.

Un produit diffusé sur le net est-il considéré comme un sous-produit ou bénéficie-t-il des mêmes moyens techniques ?

Réponse de la direction : C’est un « produit différent ». Le chef de centre ne serait pas choqué de proposer un match sans ralenti sur internet. C’est une nouvelle écriture et une nouvelle culture que les salariés n’ont pas encore intégrées.

 

Commentaire de la CGT : Le web est peut-être notre avenir. Nous devons y renforcer notre présence. Mais il convient d’accompagner les salariés dans cette évolution et ces nouvelles pratiques. Il faudra réfléchir avec eux (sous forme de groupe de travail ?) à ces nouvelles écritures et répondre aux questions essentielles : quelles sont les attentes des internautes dont les consommations peuvent être différentes (de la consommation la moins exigeante sur le téléphone à celle sur un PC qui a remplacé le téléviseur).

Nouvelles écritures ne veut pas dire vieilles écritures ! Peut-on diffuser un 8e tour de la coupe de France de football sans ralenti parce que notre budget ne l’autorise pas ou doit-on faire le choix de ne pas diffuser dans ces conditions ?

En clair, comment concilier qualité et limite budgétaire sur ce média dont la direction comme les salariés découvrent le fonctionnement ? Pour emporter leur adhésion, il faudra écrire ensemble un nouveau socle commun de nos exigences en terme de qualité et de moyens adéquats.

 

 

Questions orales

Les gestionnaires d’antenne travaillent en général en duo. Cependant, elles se retrouvent souvent seules à effectuer le travail de deux personnes. Cela représente une surcharge de travail indéniable. Une prime existe pour les personnels statutaires. Pourquoi n’est-elle pas versée aux personnels cdds ?

Réponse de la direction : Une compensation est effectivement prévue pour les scriptes exerçant une mission de gestionnaire d’antenne. C’est d’ailleurs une compétence complémentaire entérinée par le nouvel accord. Mais il ne concerne que les CDI et CDD d’usage pas les intermittents. La RH va se pencher sur la charge de travail des gestionnaires d’antenne.

 

Commentaire de la CGT : la direction se trompe, l’accord sur les compétences complémentaires concerne aussi les intermittents qui sont justement en CDDU.

 

Peut-on connaître la liste des heureux nominés (qui ont donné leur accord pour que la direction communique les données personnelles) au comité de salaires ?  

Réponse de la direction : elle informera les élus DP par mail.

 

 

Date des prochaines DP : le jeudi 11 janvier 2018.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *