Compte-rendu CGT des DP Poitou-Charentes du 7 décembre 2017

CGT PSO

Elus présents : C. Defives (CGT), X. Demester (CGT),  M. Ledoux (CGT), P. Mauduit (CGT), C. Pougeas (CGT) MN. Missud (SNJ), E. Gérard (CFDT)

Elus excusés : F. Tabuteau (CFDT), A. Morel (CGT)

Observateur syndical : T. Cormerais (CFDT)

Direction: F. Bidault / F. Folléa /  A. Landès

QUESTIONS DP DES ÉLUS CFDT

Question 1 :

Les salariés qui ont reçu un avancement lors du dernier PARSI ont signé un avenant à leur contrat de travail. Pour quelles raisons n’ont-ils reçu qu’un seul exemplaire de ce document ?

Selon la direction, les 2 exemplaires ont été remis au manager.

Le chef de centre nous explique que  comme les feuillets ont été envoyés par mail tout d’abord, une seule version papier a été imprimée et remise aux PTA.

Le système est nouveau : dorénavant, pour chaque promotion ou revalorisation salariale un nouvel avenant doit être signé.

La CGT souligne que des « coquilles » se sont glissées dans les avenants. Les salariés en ayant constaté doivent se rapprocher du service RH pour faire modifier leurs contrats.

Question 2 :

Après les fuites, les inondations et les caprices de la climatisation, des problèmes de chauffage récurrents affectent nos locaux. Impossible de travailler en salle de rédaction sans être chaudement couverts ces derniers jours. Devons-nous prévoir moufles et écharpes pour passer l’hiver au bureau ?

Une pièce défectueuse de la chaudière était à l’origine du problème, cela a été réparé depuis.

Un appel d’offre va être fait pour de petits appareils de chauffage électrique en compensation.

(Normalement livré pour la mi-janvier)

Les élus CGT font remarquer qu’il n’y a plus d’eau au lavabo dans les WC homme du bas derrière l’accueil depuis 3 semaines…

QUESTIONS DP ÉLU SNJ

Question 3 :

Le week-end du 2 et 3 décembre, il n’y avait pas de chauffage dans la rédaction, alors que les températures étaient négatives. En attendant un hypothétique déménagement, que comptez-vous faire pour régler ce problème récurrent de chauffage défaillant ?

Voir réponse à la question 2 de la CFDT

Question 4 :

Certains journalistes ont des fauteuils de bureau avec un appui-tête et des accoudoirs. Tout journaliste qui en fait la demande peut-il en avoir un ?

Seul ceux dont l’activité sédentaire le justifie ou ceux qui ont un avis médical en ce sens auront un fauteuil de cette nouvelle génération. Les prochains équipements seront pour la cellule web.

QUESTIONS DP DES ÉLUS CGT

Question 5 :

Le dernier mixage d’E2R n’a pas été planifié, le travail s’est fait en plus des mixages quotidiens et n’a pas pu être terminé dans les temps (pas de VI). Nous vous demandons encore une fois de prévoir les mixages d’enquête de région pour assurer des conditions de travail normales aux équipes. L’inverse est source de stress et de tensions inutiles.

C’est un oubli reconnaît le Chef de Centre, qui a du être géré dans l’urgence. Il promet d’être plus vigilant à l’avenir.

Question 6 :

Vous avez demandé à une équipe de tournage de payer une amende pour stationnement en zone bleue sans disque. Ce jour-là, l’équipe n’avait pas de disque dans la voiture. Après vérification, il n’y a toujours pas de disques dans les véhicules de service.

Comment comptez-vous remédier à ce problème ?

Depuis le premier janvier 2017, la loi prévoit de « dénoncer » le salarié en infraction avec un véhicule de service. C’est donc au salarié de faire attention et de se stationner là où c’est autorisé.

Avant tout départ, s’il manque des équipements dans le véhicule, le salarié doit aller voir le responsable IMG pour corriger le problème au plus vite. Il est rappelé que dans le règlement intérieur, le salarié doit prendre soin du véhicule et déclarer tout problème le concernant.

Dans quelques mois, Paris gérera directement les PV de l’ensemble de la flotte de véhicule de l’entreprise : ils ne seront plus traités localement.

Question 7 :

Dans le cadre du récent accord sur la qualité de vie au travail, que pouvez-vous mettre en place pour vous assurer d’une répartition équitable de la charge de travail entre les salariés d’un même service ?

Il y a eu une première communication le 6 septembre dernier.

On est au tout début de cet accord SQVT signé en Juillet dernier avec une entrée en vigueur en octobre, sa durée de vie est de 3 ans avec une mise en œuvre au plus près du terrain.

3 objectifs : accompagner des projets de transformation, accompagner le management des équipes, améliorer l’équilibre vie privée vie publique.

Pour ce qui est des salariés qui ressentent une injustice sur la répartition du travail, le rédacteur en chef répond qu’ils doivent venir le voir pour en parler directement avec lui.

Mais il faut être et rester objectif pour avancer sur de telles situations.

Question 8 :

Vous nous avez annoncé un échange de poste entre un Jri de Poitiers et un jri de France 2 qui rejoint le bureau de Niort. Ce dernier sera donc sur un roulement d’un week-end sur 4 travaillé, comme son binôme du bureau. La rédaction de Poitiers perd donc un Jri qui était planifié 1 week-end travaillé sur 3.

Le déséquilibre entre jri et rédacteur concernant le week-end travaillé risque donc encore de s’aggraver. Que comptez-vous mettre en place pour assurer une égalité de traitement à tous les salariés ?

Le Rédacteur en chef confirme ce qui a déjà été dit, la réflexion se poursuit de son côté, mais « choisir c’est aussi renoncer ».

Le problème de déséquilibre du nombre de week-ends part de l’équipe de supplémentaire planifiée le samedi.

Une décision doit être prise dès le premier janvier mais avant de casser tous les cycles le rédacteur en chef a besoin d’avoir dans les mains les contrats signés et validés des 2 postes de JRI qui se croisent entre France 2 et France 3.

Question 9 :

Les plannings des autres antennes font apparaître que les sujets dossiers ou les produits hors JT sont fabriqués dans des salles de montage en plus avec du personnel en plus des effectifs du jour, dédiés à l’actu.

Pourquoi Poitiers déroge encore à cette règle au niveau du service montage ?

Tous les produits pour le JT (dossiers, pages cultures..) sont fabriqués avec les effectifs quotidiens dédiés au JT, le reste est monté avec des effectifs supplémentaires (PAE, E2R…).

La CGT, réfute et réaffirme que la programmation  des montages de dossiers doit être séparée des tâches d’actu afin que les produits mis à l’antenne restent des produits de qualité et non pas bâclés afin d’assurer le contenu du JT. 

Question 10 :

Les produits de l’antenne sont censés arriver PAD.

Pourrait-on demander au personnel de Limoges d’envoyer dorénavant  les météos bornées ?

Une demande sera faite au responsable de la fabrication de Limoges en ce sens.

Question 11 :

Un numéro Zéro  « nouvelle émission web @NAV» a été programmé en novembre, mobilisant un présentateur en plateau, une scripte, un peu de montage et le personnel de régie.

Pourrait-on en connaître le contenu ?

Comment seront planifiés les personnels nécessaires à cette émission ?

Pourquoi n’y a-t-il pas eu de communication à l’ensemble du personnel ?

Il y a eu un débat en rédaction sur l’éditorial, ce ne sera donc pas abordé en DP

Néanmoins, nous apprenons que cette nouvelle émission #NAV s’inscrit dans le cadre d’une contribution au projet de la direction « NAQ TV ». Lors CE du 22 décembre nous apprendrons si ce projet sera ou non mené à bien.

Question 12 :

Pourrait-on envisager d’acquérir ou de louer en longue durée un véhicule de type Peugeot Expert ou Renault Trafic (6 à 8m3) en véhicule permanent d’accompagnement du VPTL.

Depuis plus d’un an nous louons pour chaque sortie un véhicule qui diffère selon les disponibilités des loueurs. Outre le fait du type de véhicule différent à chaque fois, cela induit un temps de charge et de décharge considérable, mais surtout un poids de manipulation injustifié lors de chaque sortie.

Non il n’y aura pas de véhicule d’entreprise d’accompagnement du VPTL. Une étude va être mise en place afin de faciliter la manutention de ces matériels lors des départs et des retours.

Question 13 :

Il y a un an un cadre prenait une demande d’explication avec avertissement pour ne pas s’être assuré de la bonne diffusion du magazine cap sud-ouest sur le Poitou-Charentes.

Un dimanche de ce mois de Novembre, le décrochage automatique géré par Paris n’a pas fonctionné sur les 24 antennes pour l’ensemble des magazines de 12h55 dont Cap sud-ouest.

Peux-t-on en déduire que les robots ne sont pas plus efficients que les humains ?

Oui mais derrière le robot, il y a toujours un humain.

La direction affirme que la situation n’est pas la même, il s’agit là d’un problème technique et non d’une erreur humaine, mais que la personne responsable a du effectivement répondre de ce problème.

Question 14 :

Pouvez-vous nous rappeler les règles d’utilisation, les déclarations des droits, etc…

C’est simple, nous dis le rédacteur en chef, toutes les images extérieures (drônes, matchs…) doivent être identifiées par l’intermédiaire de synthés.

Le fait de les acheter ne dédouane pas « je crois » de synthétiser systématiquement la source de ces images.

Question 15 :

Pourquoi les vidéos ne sont pas intégrées aux réunions concernant  le plateau de transition ?

Les vidéos comme les autres techniciens acteurs des nouveaux décors sont tous conviés à ces réunions affirme le chef de centre.

« Certains sont invités mais ne viennent pas ». Lors de la première réunion, il n’y a avait  pas eu d’invitation écrite envoyée à chacun nous confie la direction, seuls ceux « croisés dans les couloirs » ont fait l’objet d’une demande le matin même.

Question 16 :

Est-ce qu’il serait possible côté Technique d’avoir un prévisionnel des opérations spéciales organisées tout au long de l’année, et pas seulement l’été pour les festivals ?

Ces informations sont dans le prévisionnel à 4 semaines quand elles sont connues par les cadres techniques.

Cela est suffisant pour le chef de centre, qui conseille plutôt de poser ses congés d’abord et de les annuler ou les déplacer si les personnels sont intéressés par une opération spéciale.

« On a jamais refusé personne sur les sorties et événements ».Les rendez-vous incontournables seront bien sur couverts (Festival BD, Francos, TPC, …) mais personne ne peut prévoir les moyens dédiés à ces événements.

Question 17 :

Lors de la préparation le 24 novembre du DIMPOL, aucun réalisateur n’était prévu  dans nos locaux de Poitiers pour l’enregistrement à 15h.

Pourriez-vous veiller à ce que cet incident ne se reproduise pas ?

Il y a avait bien un réalisateur présent dans les locaux tout juste à l’heure (45mn avant le PAT).

Il y a eu un problème de communication : à l’origine, l’émission devait avoir lieu à Angoulême mais l’info n’est pas remontée jusqu’à Limoges qui gère désormais le planning des réalisateurs.

Questions Orales de la CGT :

1/ L’Aviwest est de plus en plus utilisé, on l’a vu embarqué sur des motos pour le Marathon de La Rochelle. Nous apprenons que vous allez autoriser à l’utiliser connecté directement sur le dos des caméras ?

Lors des dernières journées de la sante à Paris des organismes scientifiques ont restitué aux présidents et secrétaires des CHSCT les résultats de leurs travaux en ce qui concerne les risques encourus par l’utilisation d’appareils générant des champs électro magnétiques.

Ceux-ci ont conclu par l’absence de dangers connus liés à l’utilisation d’outil tel que l’AVIWEST.

A la suite de cette restitution et en réponse immédiate, le directeur de la performance Laurent Lemaire a annulé le principe de précaution en vigueur, à savoir la distance minimale de 3 mètres entre l’Aviwest et son utilisateur.

Pour la direction cet appareil peut être utilisé sans précautions particulières, néanmoins notre rédacteur en chef se dit opposé à la fixation de l’Aviwest sur la caméra. 

La CGT demande à ce qu’un cahier d‘incidents soit mis à la disposition des utilisateurs de l’Aviwest afin de collecter tous les problèmes ou indispositions constatés.

2/ Le e-learning au montage ne fonctionne pas bien

Le chef de centre a eu de fortes remontées sur ce problème. Certains monteurs n’étaient même pas inscrits (pas de mot de passe…)

Il a fait remonter à l’UFTV. La formation devrait être re-planifier prochainement.

Point sur le déménagement présenté par le Chef de Centre :

Le 8 janvier les entreprises nous répondent sur nos demandes.
Cela sera présenté courant février en conseil d’administration.
La direction parisienne viendra à Poitiers pour la présenter aux salariés, ce sera un beau projet d’après le Chef de Centre.
L’aménagement du bâtiment sera défini, mais pour l’aménagement intérieur, il y aura des ateliers avec les salariés pour travailler sur les finitions

Rendez-vous Jeudi 11janvier pour les prochains DP

Vos élus DP CGT Poitou-Charentes:

X.Demester, C. Defives, M. Ledoux, A. Morel, C. Pougeas, P. Mauduit

 

Mots-Clés : # # # #
Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *