Compte rendu du CE du 9 décembre 2016

Dernier CE de l’ère polaire. A partir du 1er janvier, les pôles sont morts, vive les nouvelles régions : France 3 Nouvelle Aquitaine et France 3 Occitanie.

La CGT a déjà fait son bilan des pôles, dévoyés de leur mission initiale (à lire ici).

Nous avons aussi fait notre critique du projet de réorganisation (avis-negatif-du-ce-pso-sur-la-reorganisation).

La CGT a la volonté de construire en respectant deux axes dans notre rôle de représentation des salariés : contestation et propositions.

Les ambitions espérées pour nos antennes n’ont pas vu le jour. Retour sur un extrait de notre déclaration au CE du 26 mai 2011 au lancement des pôles : « ce qui manque avant toute chose, M. le Président, c’est un cap, vers des objectifs clairs, avec des développements ». Nous en sommes exactement au même point 5 ans et ½ plus tard. Triste constat.

Il manque encore le projet stratégique pour nos nouvelles régions, et avec quels moyens. Nous sommes impatients de le connaître. Peut-être que les nouveaux directeurs-trices régionaux-les concerné-e-s nous présenterons leur projet au prochain CE. Nous en ferons en tout cas la demande.

Car en janvier, le CE de France télévisions Pôle Sud-Ouest subsistera, à titre transitoire, jusqu’à l’expiration des mandats des élus. Il sera présidé par Yannick Letranchant, le directeur du réseau de France 3, assisté d’Olivier Godard, le DRH du réseau et d’Olivier Montels, le directeur des programmes régionaux. Et au coup par coup, des directeurs-trices régionaux-les concerné-e-s.

Pendant ce laps de temps, la Direccte (direction du Travail) de Paris devra se prononcer sur les périmètres des futures instances régionales du personnel, puisque direction et organisations syndicales ne sont pas parvenues à un accord. Tout au long des négociations, la CGT a rappelé son attachement à des instances de proximité avec des moyens.

FORMATION PROFESSIONNELLE

En présence d’Évelyne Esquerdo, responsable de la formation pour le pôle Sud-Ouest.

La présidente de la Commission Formation fait le compte-rendu-de-la-reunion-du-9-novembre afin d’informer les élus avant qu’ils ne rendent un avis. Le but était également d’obtenir des réponses complémentaires de la direction. Espoir en grande partie déçu.

1 – Orientations de l’entreprise pour la formation pour la période 2017 à 2019

  • Pourquoi les élus ont été consultés aussi tardivement, après le CCE ? : pas de réponse.
  • Préconisation de la commission de refaire de l’information sur les procédures monkiosque : Bruno Girault propose que cela passe encore par la communication interne et les réunions des chefs de service.
  • Evelyne Esquerdo corrige : le retour du manager quand on s’inscrit sur monkiosque n’est pas une nouveauté.
  • L’Afdas va organiser des réunions sur nos sites pour présenter les dispositifs de formation probablement en janvier pour Bordeaux, à voir pour les autres antennes.
  • Nettoyage du catalogue des formations : Evelyne Esquerdo rappelle qu’il a nécessité 3 ans de travail qui devrait aboutir fin mars 2017. Il reste encore à faire un rapprochement avec Orphée et à revoir l’arborescence.
  • Aucune mention de formations dans le document suite à l’évolution de l’organisation de France 3 : pas de réponse.
  • Comment décliner concrètement le 3e axe stratégique « Être une entreprise rassemblée et qui (se) fait confiance » : pas de réponse.

2 – Plan de formation prévisionnel du Pôle Sud-Ouest pour 2017 (hors filière)

  • Pourquoi le plan présenté est sur le périmètre du pôle et non sur celui des nouvelles régions qui existeront dans moins d’un mois : pas de réponse.
  • Taux de réalisation des entretiens annuels : aujourd’hui il est de 80% avec de grandes disparités entre les antennes : pas de réponse.
  • Quid des vœux de formation arrivés après la construction du plan : Evelyne Esquerdo confirme l’inquiétude des élus. Les demandes de priorité 1 seront réalisées hors plan, à condition que le prévisionnel ne soit pas réalisé en totalité… Paradoxe…
  • Préconisation de la commission de commencer les entretiens annuels au 1er janvier : Evelyne Esquerdo précise qu’en 2017 cela devrait s’améliorer. Dès que les cadres à part variable auront passé leur propre entretien annuel, ils pourront faire passer leur entretien à leurs N-1.
  • Le budget prévisionnel pour l’enveloppe locale est en baisse de -5%.
  • Périodes de professionnalisation : la responsable de la formation de l’UFTV a annoncé une baisse des prévisions car il est de plus en plus difficile de les mettre en œuvre en région à cause des critères de sélection.
  • Retours catastrophiques après les formations sur les nouveaux caméscopes : Evelyne Esquerdo s’inscrit en faux car les évaluations des stagiaires sont très bonnes : 89,58% de taux de satisfaction. Il s’agit du retour de 11 répondants sur les 18 participants d’Aquitaine. Les élus lisent ces résultats différemment : les formateurs ont été plébiscités, contrairement au matériel, à la durée et aux conditions de la formation. Gérard Vallès reconnaît qu’il y a eu un couac dans la communication avec Sony et s’il faut faire un effort de formation, il est pour. Les élus s’étonnent quelque peu. Toute une équipe projet, plusieurs mois de dialogue avec Sony et un contrat de plusieurs millions d’euros pour ce résultat !
  • Formation LED : Evelyne Esquerdo préconise que les stagiaires suivent les deux premiers modules au cours de la même année, ce qui lui permet de les faire passer sur les fonds mutualisés, soit 6.000€ d’économies. Elle regrette que certains managers ne sachent pas que cette formation est en fait composée de 4 modules, jusqu’au master.
  • Formations élections prises en charge par le central : la responsable de la formation UFTV a dit en commission que ce n’était pas le cas. Evelyne Esquerdo rassure les élus : il existe un budget « Réseau transversal métropolitain » spécifique à France 3 à la main du DRH du réseau. Les formations seront financées par ce budget central France 3.
  • Salariés n’ayant pas suivi de formations depuis 2013 : Bruno Girault estime que la situation n’est pas si dramatique, mais c’est vrai qu’il faut se remobiliser sur les refus de partir en formation, les salariés ne formulant pas de demandes etc. En commission du CCE la responsable de la formation a rappelé que certains managers ont été sensibilisés sur le sujet parce qu’il y a une obligation de résultats pour l’employeur et des pénalités à terme. Accessoirement, c’est également une obligation de la loi Rebsamen…
  • « Visionnage critique et qualité des reportages » : Evelyne Esquerdo attend toujours la proposition de contenu par l’UFTV.
  • Lettre de cadrage sur le e-learning en 2012 : il y aura une nouvelle communication pour rappeler que les formations en e-learning doivent être planifiées et se font sur le temps de travail. Un article de l’accord Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences en cours de négociation y est consacré.
  • Conclusion du compte rendu de la commission : pas de réponse.

Les élus saluent le travail de construction du plan qui demande une implication importante de la part des IRH et de la responsable de la formation. Si l’avis des élus portait sur cela il aurait été positif.

Consultation sur les orientations formation FTV 2017-2019 : 12 votants contre, 1 abstention (CFDT).

Consultation sur le projet de plan de formation 2017 du Pôle Sud-Ouest : 11 votants contre, 2 abstentions (FO et CFDT).

BILAN DE L’ÉGALITÉ PROFESSIONNELLE EN 2015 DANS LE PÔLE SUD-OUEST

Le compte-rendu-de-la-commission-egalite-professionnelle-du-pole-sud-ouest, réunie le 28 novembre, est à lire en cliquant sur le lien.

Consultation sur les éléments de diagnostic relatifs à l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes en 2015 dans le Pôle Sud-Ouest : vote négatif à l’unanimité (13 votants).

INFORMATION SUR LA PROCÉDURE DES CONGÉS PAYES POUR LA PÉRIODE DU 15 MARS AU 14 OCTOBRE 2017

En présence de Xavier Pérez, régulateur d’activité du Pôle Sud-Ouest.

C’est la dernière fois que ce point est présenté en CE, à la demande de Paris. Nous étions le dernier Pôle à le faire.

Comme chaque année, il faut émettre d’ici le 15 janvier 2017 ses souhaits d’absence du 15 mars au 14 octobre 2017.

La non connaissance de la charge d’activité des antennes complique sérieusement le dépôt des souhaits par les salariés. Comme d’habitude, nous n’aurons pas de visibilité sur le plan de charge prévisionnel.

La direction enverra bientôt une communication sur les modalités de dépôt des congés.

VIE DU CE

Une enveloppe a été votée pour la prise en charge par le CE du complément de mobilier de l’espace cafétéria de Bordeaux à hauteur de 8.765€. L’ouverture de cet espace supplémentaire de restauration devrait être effectif en janvier 2017, ce qui permettra de désengorger la salle du rez-de-chaussée.

Autre point à l’ordre du jour, la commission Activités Sociales et Culturelles de l’antenne d’Aquitaine a fusionné avec la commission Restauration.

LOCALES

Suite à l’intervention de Mme Ernotte devant les commissions Culture et Finances de l’Assemblée Nationale le 7 décembre, les élus souhaitent avoir des précisions sur l’avenir des locales.

Gérard Vallès ne veut pas commenter les propos de notre PDG mais redit ce qu’il a déjà dit : il y aura un groupe de travail sur l’avenir des locales dans chaque locale et les choses se mettront peu à peu en place. Il reconnaît que le central ne les aide pas avec ses ordres et ses contre ordres.

La CGT résume l’échange que les salariés de La Rochelle ont eu avec la direction parisienne, le travail à faire sur une meilleure visibilité sur les box, la problématique et la cohérence de la suppression des génériques. La CGT demande une cohérence sur l’ensemble des locales du pôle.

Laurence Mayerfeld précise l’attente d’une note de Paris pour homogénéiser l’existence (ou non) des génériques des éditions locales ; en attendant, on ne touche à rien.

IMG DE LIMOGES

Droit de suite, les élus souhaitent connaître les dernières évolutions du service Moyens Généraux à Limoges.

Gérard Vallès annonce que la direction a redéfini des tâches spécifiques pour chacune des personnes de ce service, une répartition géographique a été faite entre ces deux personnes, et elle est toujours en recherche d’une évolution professionnelle pour l’une d’entre elles. Il estime que cela nécessite beaucoup d’attention à tous les niveaux suivie par la RH, qu’il faut éviter confusion et interférences et que les encadrants de limoges gèrent ce problème au plus près.

Les élus pensent que c’est plutôt la direction qui crée de la confusion et des interférences depuis de nombreux mois dans ce dossier !

AU REVOIR

Gérard Vallès a clos ce CE par un retour sur ses 7 années en tant que directeur de pôle et se dit heureux de cette fin de parcours à FTV. La CGT lui souhaite bon vent !

Ami Bruno Mozin, camarade, toi aussi tu quittes l’entreprise en cette fin d’année. Nous te témoignons notre reconnaissance pour ton investissement auprès de tous les salariés et surtout, notre immense affection. Nous te souhaitons le meilleur !

Bordeaux, le 9 décembre 2016

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *