Instance de proximité Languedoc-Roussillon du 11 décembre 2018

Élus présents : Pierre Trouillet, Frédéric Rinauro, Carine Gedeon Gregorius, Ginette Sie et Jérôme Curato

Présents pour la direction : Carlos Bélinchon, Vanessa Fixot-Lucas et Florence Oliger

Invités : Laure Cornéjo, Emmanuel Crosse, Docteur Métayer, Catherine Gouel

Projet de COM avec la région Occitanie

Un projet de COM (Contrat d’Objectifs et de Moyens) a été rédigé, il est en attente de validation par la Région.

Si c’est le cas, un contrat sera signé entre les deux parties : il prévoit le versement par le conseil régional de 1,5 million d’euros sur 3 ans à France 3 Occitanie qui en échange s’engage à lui livrer :

  • Un magazine culturel mensuel (10 numéros par an)
  • 5 documentaires de 52 minutes
  • Une série de modules courts en Occitan et en Catalan

Le principe de la co-production a été adopté car nous n’aurions pas les capacités en interne pour produire seul ce magazine culturel et les docs.

Un appel d’offres sera lancé sur le modèle de ceux passés dans les autres régions qui ont déjà signé des COM avec France 3 incluant un magazine culturel.

La direction nous assure cependant qu’une partie de nos moyens sera utilisée (montage et mixage ?) sans que cela débouche sur de l’embauche, le but étant de maximiser nos capacités de production interne et d’aller plus loin grâce à l’argent versé.

Au sein du comité de pilotage qui sera créé, France 3 Occitanie, par le biais de Laure Cornejo et de Gilles Machu, conservera la responsabilité éditoriale du contenu du magazine culturel, des documentaires et des modules courts. Car évidemment il n’est pas question que la Région « dicte » le contenu de ces programmes.

Les Matinales

Équipes sollicitées pour un gros sujet avec plateaux. Demande de prépa/calage.

9h50 disparaît.

L’émission passe à… 10h50 et prend le nom de « Ensemble c’est mieux » dans une case baptisée « Solidarité et Vivre ensemble ».

Ce changement d’horaire et de nom a été décidé à la mi-novembre pour une première mise à l’antenne le 7 janvier 2019.

L’émission ne sera plus en direct (car horaire trop proche du JT de midi), mais enregistrée les après-midi dans les conditions du direct en conservant l’alternance des plateaux entre Toulouse et Montpellier.

Un pilote de « Ensemble c’est mieux » sera tourné le 20 décembre et servira de numéro 1 le 7 janvier.

La participation des locales, renommée « L’écho des locales », est maintenue. Elle ne sera pas très différente de la forme actuelle et durera 2’30 environ. Elle sera constituée d’un reportage autour de 2’00 sur le thème solidarité/entraide/bons plans, et d’un plateau associé de 30’’ enregistré de préférence en extérieur.

Les sujets pourront être tournés spécifiquement pour la rubrique et repris après diffusion dans l’édition locale, ou déjà diffusés. Dans tous les cas il n’est pas prévu de temps de préparation spécifique pour les journalistes tournant ces sujets.

Prévention des risques routiers, en présence du médecin du travail

Le Docteur Métayer, accompagnée de Catherine Gouel (infirmière), sont venues parler des risques routiers dans le cadre du travail.

Gilets jaunes

Attitude à tenir sur le terrain lorsque les équipes sont agressées par les gilets jaunes.

Modalités d’accès au site de Montpellier.

Depuis 3 semaines nous sommes impactés par le mouvement des gilets jaunes. Des équipes ont été malmenées sur le terrain.

La direction a décidé, au cas par cas, de faire appel à une société de sécurité pour assurer une protection rapprochée de nos équipes. Elles peuvent, si besoin, rester en contact permanent avec leur hiérarchie. Les équipes qui considèrent qu’il y a un risque pour leur sécurité peuvent faire valoir un « droit de retrait » sans être sanctionnées.

En cas d’agression, physique ou même verbale, il peut y avoir une déclaration d’accident du travail et un dépôt de plainte.

Un numéro d’écoute psychologique a été mis en place (0800 503 204).

Le portail d’entrée du site de Montpellier est fermé pour assurer un filtrage efficace.

Pénurie de matériel

Problème de manque de matériel à Nîmes, il faut déshabiller les uns pour habiller les autres.

Le nouveau matériel est plus léger mais aussi plus fragile, donc à manipuler avec précaution.

Une remise en état des unités de tournage est actuellement en cours.

Planning et formation

Pénurie de monteurs liée à la nouvelle règlementation et que certains titulaires passent dans l’encadrement. Nécessité de former les nouveaux CDD au travail en locale et prévoir d’élargir le vivier pour éviter aux assistantes de perdre leur temps en recherche de remplaçants.

Grosse charge de travail pour les scriptes qui pourrait être résorbée en augmentant leur nombre.

Manque de personnes à la doc malgré des règles établies lors de réunions de service.

Deux nouveaux monteurs ont été immatriculés sur Toulouse et 1 à Montpellier. Il n’y a aucun problème à ce qu’ils soient formés au travail de la locale en binôme.

Si d’autres monteurs sont susceptibles de rejoindre le vivier, ne pas hésiter à en faire la demande.

Problème de remplacement des scriptes lié à un vivier qui se rétrécie.

Chez les docs la pénurie est ponctuelle (formation, maladie, congés).

Il faut une vigilance particulière et anticiper le planning. Là aussi on peut ouvrir le vivier.

Ecologie

Pourquoi toujours des véhicules diesel ?

C’est Paris qui a fait ce choix.

Les prochains véhicules à l’étude seront probablement des hybrides.

Poste à pourvoir

Montpellier : un poste vacant ou créé ? 

Il s’agit d’une création de poste pour répondre aux besoins.

Les entretiens sont à venir. Le poste est à pourvoir au cours du 1er trimestre 2019.

PDV

 Quels sont les métiers concernés ?

Il faut d’abord mettre en place un accord avec la tutelle et les instances.

On s’orienterait plutôt vers une rupture conventionnelle collective.

Prochaine réunion le 17 janvier 2019.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.