Compte-rendu CGT des DP Poitou-Charentes du 4 mai 2017

CGT PSO

 

Elus présents : X. Demester (CGT), C. Defives (CGT), C. Pougeas (CGT), Mauduit (CGT), M. Ledoux (CGT), A. Morel (CGT), MN. Missud (SNJ), E. Gérard (CFDT).

Pour la direction : F. Follea (RRH), D. Zorzi (IRH), A. Landes (CDC), F. Bidault (RDC)

Il pleut, il mouille, c’est la fête….. du travail.

Encore une fois, le bâtiment a subit un nouveau dégât des eaux le 30 avril dernier.

La salle de conférence a  été inondée en quelques minutes suite à une défaillance du système d’évacuation des eaux pluviales liée à la structure du bâtiment.

Rien de grave ! Nous lance la direction, puisque le problème est déjà connu et identifié (cf. expertise faite après l’inondation du bureau des scriptes et des salles de montage).

Voilà qui nous rassure… à tel point que le secrétaire du CHSCT demande officiellement lors de cette séance une nouvelle expertise afin de garantir aux salariés une sécurité nécessaire à l’exercice de leurs fonctions.

La maison ne tournera pas si les locaux ne sont pas sécurisés !

La direction s’engage finalement à accéder à cette demande et à faire venir les experts nécessaires afin de régler ce problème.

 

Pluie du matin n’arrête pas le pèlerin.

Car c’est bien un chemin de croix que suivent vos élus contre le non remplacement des personnels permanents.

Et dernièrement  celui de l’assistante de locale lié, selon la direction, à un imprévu de dernière minute.

Une exception dit-on, mais l’exception est unique alors que ces situations ont la fâcheuse tendance de se reproduire régulièrement.

Vos élus s’engagent à rester vigilants sur ces « cas » isolés afin qu’ils ne se pérennisent pas.

 

De même pour le maintien de la qualité des programmes diffusés sur notre antenne.

La direction s’engage à être plus vigilante et à remonter tout problème signalé  (drops, faux plans…) auprès du coordinateur des programmes afin de garantir une meilleure qualité des émissions et BA diffusées. 

 

Rien de nouveau sous le soleil.

Concernant le défraiement des frais de mission pour les villes chères, la demande doit toujours être faite auprès de la directrice régionale.

Maintenant que la liste des festivals couverts cet été est connue, la direction s’engage à la faire remonter à la directrice régionale et au directeur financier qui trancheront. Cela fera peut-être accélérer un peu les choses…

Le rédacteur en chef rappelle que les chefs de service valident les frais de mission et peuvent éventuellement justifier au cas par cas de dépassement auprès du directeur financier.

 

Prochaines réunions DP le 31mai.

 

Vos élus DP CGT Poitou-Charentes:

X.Demester, C. Defives, M. Ledoux, A. Morel, C. Pougeas, P. Mauduit

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *