NAq TV, déclaration des élus CGT au CE Sud-Ouest du 22 décembre 2017

Dans une période pour le moins compliquée et après quelques rebondissements, le Conseil d’Administration a finalement validé le projet de contrat d’objectifs et de moyens 2018-2020 entre la Région Nouvelle Aquitaine et France Télévisions pour une nouvelle offre télévisuelle régionale. La CGT s’en félicite car c’est une bonne nouvelle pour l’avenir de l’audiovisuel public en région.

Nous allons ainsi ouvrir la voie d’un nouveau modèle de chaîne. On l’a promet hybride, c’est-à-dire à la fois sur les codes traditionnels de la TV comme l’est France 3 Corse Via Stella et sur les codes dits du numérique comme l’est franceinfo.

Sans pour autant lâcher la préservation des conditions de travail des salariés, nous allons entrer dans la mise en place concrète du projet. Cette plongée dans la réalité va obliger toutes les parties à se retrousser les manches.

Nous aurons à relever collectivement certains défis : comment négocier, en région, une évolution des métiers pour construire ce nouveau média dans le contexte général d’expansion des plateformes de contenus ? Comment acquérir, personnels techniques, administratifs et journalistes, des compétences opérationnelles, voire éditoriales, sur les nouveaux formats et les nouvelles écritures ? Comment concilier évolution des métiers et préservation voire amélioration de la Qualité de Vie au Travail ?

Quels outils et organisations du travail pour quelle qualité de programmes sur différents canaux de diffusion ? Quel dispositif paritaire de suivi de validation de cette expérimentation serons-nous capables de mettre en place ? Nous n’avons pas encore de réponses à ces questions (même si nous avons des idées). Mais au-delà du projet présenté par la direction, il ne faudra pas perdre de vue que ce sont les salariés qui porteront, par leur enthousiasme, leur investissement et leurs critiques, la construction et le succès de cette nouvelle offre. A ce titre, la CGT souhaite rappeler un des principes édictés par la direction générale suite aux assises avec les personnels : savoir déléguer en responsabilité, faire confiance a priori tout en demandant des comptes a posteriori.

Nous savons tous que la situation budgétaire de l’entreprise est difficile et que l’année 2018 s’avère des plus compliquées avec un débat de fond sur la refonte du service public audiovisuel. NAq TV devra y prendre toute sa place, comme un modèle pour l’avenir.

La CGT veut signifier aujourd’hui à la direction et aux personnels de Nouvelle Aquitaine qu’elle compte bien, par l’intermédiaire de ses représentants, s’investir pleinement dans cette construction d’un nouveau média régional bien ancré dans son époque.

Bordeaux, le 22 décembre 2017

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *