Compte-rendu CGT des DP Poitou-Charentes du 8 mars 2018

CGT PSO

Elus présents : , X. Demester (CGT),  M. Ledoux (CGT), P. Mauduit (CGT),  A. Morel (CGT), C. Pougeas (CGT), F. Tabuteau (CFDT),  MN. Missud (SNJ), E. Gérard (CFDT)

Direction: F. Bidault / F. Folléa /  A. Landès / D. Zorzi

Excusés :  C. Defives (CGT) 

QUESTIONS DP DES ÉLUS CGT

Question 1 :

En 2018, on ne reçoit toujours pas les VI des sujets fabriqués à l’extérieur, donc aucune possibilité de les réutiliser ultérieurement ?

Bravo l’organisation, alors qu’on reçoit des procédures très précises de Paris pour la mise aux normes des pistes sons avec VI des sujets régionaux qui doivent être réutilisés à Paris, on ne sait pas l’appliquer de Paris vers les régions, le salon de l’agriculture n’est qu’un exemple de ce grand gâchis.

Pouvez-vous faire en sorte que tous les sujets provenant de l’extérieur ou d’une autre région soient conformes aux procédures audio France TV ?

Poitiers n’est pas la seule antenne concernée. Les chefs de centre sont en réunion fin mars, ce point particulier sera abordé pour qu’à l’avenir ce ne soit plus un problème.

Question 2 :

L’employeur désigne d’office le JRI lorsqu’une infraction routière est portée à sa connaissance. Or, rien ne stipule que le JRI soit le conducteur. Signer le registre des clés n’induit pas le fait d’être toujours au volant. Vous demandez donc aux salariés de désigner le conducteur, alors même qu’il est parfois impossible de se souvenir de la personne qui était au volant au moment de l’infraction.

Cette consigne est source de conflits entre salariés.
D’autres entreprises ont mis en place un registre dans chaque véhicule, manuscrit ou électronique.

Que comptez-vous faire pour clarifier la situation à France 3 Poitou-Charentes ?

CDC : « Je rappelle qu’une note de service a été envoyée il y a peu sur cette nouvelle loi « .

Pour la direction locale, le registre sert donc à identifier le conducteur du véhicule et non pas celui qui prends les clefs uniquement. Le nombre de PV a baissé ces derniers mois. Les clefs des véhicules ne doivent pas être déposées dans les placards le soir.

La CGT fait remarquer que d’autres sociétés ont des moyens plus modernes afin d’identifier les conducteurs réels des véhicules d’un parc automobile.

Le chef de centre est prêt à essayer un autre modèle de type « lecteur de badge professionnel » au démarrage des véhicules. Il va remonter l’info en central pour connaître le coût de cet équipement qui pourrait aussi servir à autre chose, peut-être à identifier le temps réel passé au volant par jour, par mois, et par salarié : un bon indicateur santé.

Les élus ont demandé à ce que le texte soit modifié et que le signataire du registre des clefs soit bien celui conduira le véhicule de service.

Question 3 :

Certains lavabos sont en pannes dans les toilettes, quand comptez-vous les réparer car cela entraîne un manque d’hygiène évident dans l’entreprise.

Les lavabos sont réparés depuis ce jeudi.

QUESTIONS DP DES ÉLUS CFDT

Question 4 :

Cinq arrêts maladie de longue durée au sein de la rédaction de Poitiers. Comment la direction entend-elle gérer ces absences non négligeables au quotidien ?

Afin de garantir la continuité de l’activité, nous employons autant que de besoins des CDD pour compléter les plannings des services en tension. Aucuns soucis pour assurer les remplacements en CDD sur certains services comme à la rédaction. C’est plus compliqué dans certains services techniques.

Question 5 :

Alors que le poste d’OPV a été mis en consultation, le poste d’OPS a été en revanche annoncé « gelé » lors du dernier CE. Pour quelles raisons n’est-il pas maintenu ?

La demande a été faite à Paris. A ce stade une réflexion se poursuit sur la mise en  vacance du poste. Les élus CGT font remarquer qu’avec le potentiel nécessaire à NAQ TV, ce n’est pas le moment de geler des postes.

La direction nous répond que les directives de la présidente sont bien de supprimer un poste sur deux lors de départs en retraite.

Question 6 :

Lundi 19/02, journal grand format à 19h avec 1 journaliste en plateau et 1 journaliste en direct de l’Hermione à La Rochelle. Au conducteur : des sujets qui rentrent tard dont un qui arrive en diff non-mixé. En régie, 1 cadre éditorial et 1 scripte, le/la scripte du midi étant désormais planifié(e) jusqu’à 18h depuis l’entrée en fonction du chef d’édition… en congés cette semaine-là.

Nous savons que les scriptes du service vous avaient alerté et vous avaient demandé de planifier deux scriptes pour cette édition particulièrement lourde à gérer seul.  Vous ne l’avez pas fait. Pourquoi ?

CDC : « La demande a été formulée c’est vrai mais elle n’a pas été retenue
considérant que cette édition grand format est identique à un journal normal durant les vacances scolaires où une seule scripte est présente pour ces éditions. Sur tous les grands formats que nous allons mettre en place les vendredis soirs, il n’y a aura donc qu’une seule scripte, même durant les absences du chef d’édition. »

Question 7 :

La direction y voit-elle plus clair sur le recensement des compétences complémentaires en Poitou-Charentes ? Quelles compétences identifiées ? Combien de salariés concernés ?

La reconnaissance des compétences complémentaires sera acté sur les paies de mars. Chaque salarié recevra un avenant concernant cette reconnaissance des UCC. En avril il y aura une présentation en DP sur ces UCC du Poitou-Charentes.

Question 8 :

Chacun a reçu la communication concernant l’activation du coffre-fort numérique Digiposte. La procédure de téléchargement du bulletin de salaire sur l’appli sous Androïd a-t-elle été validée ?

Comme le précise la communication du 26 février, c’est Digiposte qui a été retenu, il faut bien comprendre que ce n’est pas un compte salarié, mais bien un compte citoyen.

Le service RH a été pilote sur cet opération pour le tester un peu avant le reste du personnel. Si vous n’en voulez pas il faut alors se désabonner après s’y être connecté une première fois.

Pour les non permanents, un flyer leur est remis pour connaître la démarche à suivre.

Question 9 :

Plus de quatre semaines se sont écoulées depuis l’entrée en vigueur du nouvel habillage « .3 ».

Quand la version mobile du site internet -et l’appli – seront-elles mises à jour sur les écrans de nos smartphone/tablettes ? Idem pour les blousons, véhicules, enseignes, cartes de visite etc.

L’habillage des sites a été modifié le 5 février, aucune exigence de calendrier pour le reste des plateformes ni pour les autres équipements, mais c’est en cours.

Question 10 :

Logo toujours. Dans certaines régions,  des autocollants « .2 » ont été apposés sur l’une des quatre faces des « flags » des micros.  Est-ce prévu en Poitou-Charentes ?

Oui vous allez recevoir des flags France .2 comme les équipes de France 2 ont reçu cette semaine des flags .3 pour mettre sur les micros. Pour information, c’est tout frais, les correspondants France 2 de Poitiers sont désormais des correspondants France Télévisions.

Question 11 :

Déménagement. La direction peut-elle faire le point sur l’avancement du dossier ?

C’est encore en arbitrage au CA de Paris, la phase de présentation aux salariés n’est pas encore prévue pour l’instant. Reste à choisir entre 2 projets.

C’est bien dommage relève les élus qui pensent que les salariés auraient pu apporter de bonnes idées pour leur futur lieu de travail.

Question 12 :

À propos des dysfonctionnements à Angoulême signalés lors de la dernière réunion DP (infiltrations d’eau et interphone). Le syndic est-il intervenu pour faire les réparations ?

Des entreprises ont été mandatées par le syndic pour intervenir sur ces problèmes, d’ailleurs peut-être ce matin (8 mars 2018) sur une partie de la toiture.

Question 13 :

Que sont devenus les grands écrans tv des studios excentrés depuis la mise en place du nouvel habillage ? Seront-ils proposés à la vente aux salariés ?

Un état des lieux sera fait pour reventiler ces équipements ailleurs où cela est nécessaire. Il y en a 5 et ils ne seront pas proposés à la vente aux salariés.

QUESTIONS DP du SNJ

Question 14 :

Deux journalistes de la rédaction sont en arrêt maladie depuis plus d’un mois. Leur arrêt vient d’être prolongé jusqu’au 30 avril.

Ces faits dénotent une situation de souffrance au travail au point de les empêcher de revenir travailler normalement au sein de la rédaction. Selon ces salariés, des propos inappropriés relevant de la menace, auraient été échangés entre la rédaction en chef et ces journalistes.

L’un des différends qui oppose ces salariés à l’encadrement, concerne l’attribution des frais de mission. Pouvez-vous nous rappeler les règles qui régissent les frais de mission, notamment les découchés ? Y-a-t-il un régime spécial pour les couples ? Par ailleurs, y-a-t-il une règle régissant l’attribution en commun des jours de RH ou de congés pour les couples ?

Face à cette situation très conflictuelle qui pénalise à la fois ces 2 journalistes et l’ensemble de la rédaction, quelles sont les solutions envisagées pour trouver une issue ?

Ces 2 salariés sont bien en arrêt jusque fin avril.

Tout le monde connaît clairement les règles de prise des congés. Pour les frais de mission, on applique le réglementaire des frais de mission qui est disponible sur Monespace.

Pour les congés, il y a un ordre de priorité et 15 jours au minimum en commun pour un couple. Pour les jours de RH, il n’y a aucune règle particulière pour les couples dans l’entreprise.

Question 15 :

Un nouveau décor est en place depuis un mois, des remarques ont été faites par les différents utilisateurs, tant du côté de la technique que du côté de la rédaction. Ces remarques vont-elles être prises en compte par Paris pour faire évoluer la charte ?

RDC : « On a déjà échangé à de nombreuses reprises avec la direction artistique pour régler les quelques retouches qui restent à faire. Un réalisateur et un directeur photo devrait prochainement faire le tour des 3 studios NAQ pour les uniformiser. »

Le rédacteur en chef en profite pour saluer le travail remarquable d’investissement de l’ensemble des équipes techniques sur la mise en image du nouveau plateau mieux exploité que sur d’autres sites.

Question 16 :

Qu’en est-il du poste laissé vacant après le départ en retraite d’un preneur de son ? La demande était à l’instruction le mois dernier… va-t-il être comblé ?

Cf. question 5

Question 17 :

La possibilité d’acheter un lecteur S by S pour les directs Aviwest, sans passer par un appel d’offre, a été fortement évoquée le mois dernier en DP. Où en est cet achat ? Est-il commandé ?

L’équipement en lecteur S by S de l’Awivest de Poitiers est déjà fait. La suite des investissements dans ces équipements sera fait au fil du temps dans les mois qui viennent.

Question 18 :

A propos des Aviwest, la formation des rédacteurs sur l’envoi de rushes par Aviwest a été évoquée et approuvée par le rédacteur en chef le mois dernier lors des DP, où en est la concrétisation de ces formations ?

Elles seront dispensées dans quelques semaines. L’ensemble des rédacteurs devrait suivre cette formation AWYVEST, et pourquoi pas d’autres formations pour d’autres corps de métiers.

Question 19 :

Lors du changement de décors des bureaux excentrés, les grands écrans qui servaient de décor ont été enlevés. Où ont-ils été rangés ? S’ils sont inutilisés, pourraient-ils être proposés à la vente aux salariés, comme le sont parfois les voitures ?

Cf . Question 13

Question Orale :

Il a été évoqué la présentation cette semaine de nouveaux véhicules pour les JRI, une Toyota Auris hybride et une Peugeot 2008. La taille des coffres ne correspond pas du tout aux besoins de transport en sécurité de l’ensemble du matériel.

Ces modèles ne seront donc pas retenus.

Les restrictions médicales de certains JRI ne sont pas compatibles avec ces véhicules de dimensions réduites. Les élus CGT rappelle que l’expertise du CHSCT est à même de proposer d’autres solutions sur de nouveaux véhicules à proposer aux JRI.

Rendez-vous Jeudi 5 avril pour les prochains DP.

Vos élus DP CGT Poitou-Charentes:

X.Demester, C. Defives, M. Ledoux, A. Morel, C. Pougeas, P. Mauduit 

Pour clore cette dernière réunion DP de Xavier Demester qui quitte l’entreprise à la fin du mois le rédacteur en chef lui a rendu hommage pour toutes ces années de collaboration. Les élus CGT remercient Xavier pour la ferveur et l’implication dont il a fait preuve toutes ces années.

Rendez-vous le 15 mars à 12h à la cafétéria de Poitiers pour fêter dignement son départ.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *